Quelques gouttes d’urine dans la culotte, et c’est le drame : tu as des fuites urinaires ! Ce sujet, souvent encore tabou, touche pourtant de nombreuses femmes, à tout moment de leur vie. Contrairement aux idées reçues, les fuites urinaires ne sont pas forcément associées à l’âge ou à la grossesse, tu peux en souffrir sans avoir eu d’enfant, ou en étant jeune. Alors, ne laisse pas l’incontinence urinaire te gâcher la vie, des solutions existent pour la traiter ou mieux la gérer au quotidien !

Comment gérer l’incontinence urinaire féminine ?

Quelques gouttes d’urine dans la culotte, et c’est le drame : tu as des fuites urinaires ! Ce sujet, souvent encore tabou, touche pourtant de nombreuses femmes, à tout moment de leur vie. Contrairement aux idées reçues, les fuites urinaires ne sont pas forcément associées à l’âge ou à la grossesse, tu peux en souffrir sans avoir eu d’enfant, ou en étant jeune. Alors, ne laisse pas l’incontinence urinaire te gâcher la vie, des solutions existent pour la traiter ou mieux la gérer au quotidien !

Jeune femme tenant une grande feuille verte pour représenter l'écologique.

Les fuites urinaires : définition

L’incontinence urinaire, c’est quoi au juste ? Il s’agit de pertes incontrôlables et involontaires d’urine, qui peuvent survenir de jour comme de nuit.  Souvent handicapantes et inconfortables, les fuites urinaires peuvent se présenter sous différentes formes : périodique, chronique, importante ou mineure. Essayons de comprendre les causes possibles de ce trouble urinaire.

Quelles sont les causes des fuites urinaires ?

La grossesse et l’accouchement 

Tout au long de la grossesse, le futur bébé pèse sur les muscles du plancher pelvien, qui perdent en tonicité. De même, l’accouchement par voie basse, et la poussée pour expulser le bébé, affaiblissent le périnée. #fuites urinaires grossesse

L’âge et la ménopause 

A la ménopause, le corps féminin est confronté à des changements hormonaux qui peuvent influer sur la tonicité des muscles du plancher pelvien. Une descente de vessie peut même alors survenir, lorsque les muscles sont trop faibles pour soutenir la vessie.

La prise de certains médicaments 

Certains médicaments peuvent également déclencher des fuites urinaires, comme la prise d’antidépresseurs, de décongestionnants nasaux, ou de relaxants musculaires.

L’alimentation

Certains aliments et boissons peuvent irriter la vessie et causer de l’incontinence urinaire. C’est le cas par exemple du café, de l’alcool, des boissons gazeuses sucrées et des aliments épicés ou acides.

L’obésité 

Le surpoids peut entrainer une pression supplémentaire sur la vessie, qui est alors plus difficile à contrôler, notamment lors d’efforts.

Des maladies chroniques

La sclérose en plaques, la maladie de Parkinson, ou le diabète…autant de problèmes de santé chroniques qui influent sur les nerfs et perturbent la maitrise de la vessie.

Quelles sont les causes des fuites urinaires chez la femme ?

L’incontinence à l’effort

Tu as peut-être déjà vécu cette situation : tu éternues et/ou tousses un peu fort et tu sens un petit jet d’urine se répandre dans ta culotte. On parle alors d’incontinence à l’effort, qui est l’incontinence la plus fréquente chez la femme.  Une petite quantité d’urine est libérée suite à une pression dans l’abdomen, à cause d’un effort sportif, d’un éternuement, d’une toux, d’un fou rire… Ce trouble est le résultat de l’affaiblissement du plancher pelvien, qui heureusement n’est pas irréversible.

L’incontinence par débordement (ou par trop plein)

Ce type d’incontinence se manifeste lorsque la vessie est trop remplie et « déborde ». Tu ne ressens pas forcément le besoin d’aller aux toilettes. Si la vessie se vidange mal et ne peut pas se vider complètement, c’est généralement à cause d’une obstruction (tumeur, polype, calcul…) ou d’une faiblesse musculaire. #fuites urinaires nocturnes

 

L’incontinence par impériosité

Tu peux ressentir un besoin pressant et urgent d’uriner, dû à des spasmes incontrôlés de la vessie, et ne pas avoir le temps d’aller jusqu’aux toilettes. On parle alors d’incontinence par impériosité. Ce trouble urinaire se manifeste aussi bien chez l’homme que chez la femme.

Quelles sont les solutions pour gérer les fuites urinaires ?

La rééducation du périnée

Si la chirurgie peut être préconisée dans les cas les plus graves et chroniques, rassure-toi, pour les fuites urinaires périodiques, ou l’incontinence suite à une grossesse, il existe des solutions, notamment la rééducation du périnée. Ces séances peuvent être suivies auprès d’une sage-femme ou d’un gynécologue. Il existe différentes techniques pour remuscler son périnée : les contractions volontaires des muscles, répétées tous les jours jusqu’à amélioration. L’idée est de prendre conscience de chaque muscle qui compose le plancher pelvien afin de parvenir à les serrer successivement. La deuxième technique couramment employée est l’électrostimulation : le professionnel de santé a alors recours à une sonde qui envoie des courants de faible intensité, pour stimuler les muscles.

Les protections périodiques : protections pour fuites urinaires

Si les pertes urinaires sont désagréables et incommodantes, elles ne doivent pas t’empêcher de vivre, de sortir de faire du sport, d’avoir une vie amoureuse et d’être épanouie au quotidien. Il existe des protections périodiques discrètes et confortables pour t’accompagner chaque jour et t’aider à oublier ces désagréments. Découvre les protège-slips ou protège-strings lavables de Sacrée Française, réalisés dans des matériaux écolabellisés Oeko-Tex standard 100. Invisibles sous un legging par exemple, ils se feront oublier lors de tes running ou séances de sport et t’apporteront sécurité, confort et douceur.

En cas de symptômes d’incontinence urinaire, il est important de consulter un médecin, un gynécologue ou une sage-femme, qui pourront poser un diagnostic précis et t’orienter vers les solutions adaptées.

Femme dans sa baignoire en plein décor écologique